Moulin à eau de Prémoteux
Dolmen de Beaumont
 
En dehors du Bourg, on ne comptait pas moins de 14 lieux-dits habités au milieu du XIXe siècle. L'occupation de la vallée de l'Ozanne est très ancienne comme en témoigne la découverte de bifaces paléolithiques. Mais c'est l'époque néolithique qui fournit les premiers monuments connus comme le dolmen "la Pierre-de-Beaumont" qui est l'un des plus beaux dolmens du département, et la "Grosse Pierre".
... et son "caquetoire"
Eglise St Martin ...
Trizay-les-Bonneval est une petite commune (980 ha) distante de 5km de Bonneval. Située sur la rive droite du Loir, elle appartient aux Faux-Perche, région intermédiaire entre la Beauce et le Perche. Les méandres de l'Ozanne, affluent du Loir qui traverse la commune d'ouest en est, ont modelé le paysage, formant un vallonnement. La dénivellation relativement faible du cours de l'Ozanne, a toutefois permis l'implantation de 4 moulins à eau. Trois sont encore visibles.
TRIZAY-LES-BONNEVAL
 

"lès" signifie "près de", donc Trizay près de Bonneval.
Son nom a changé au fil des années.L'église (toiture et voûte) a été restaurée et la place aménagée.
 
Présentation géographique et historique de Trizay-les-Bonneval .
 



























La formation de la paroisse est très ancienne, comme le signale la dédicace à Saint Martin (Saint Patron de l'église), elle pourrait remonter au haut-moyens-âge. Deux chapelles complètent, au début du second millénaire, l'implantation religieuse : la chapelle de Saint- Maisme (qui deviendra par la suite un prieuré) au XIIe siècle et la chapelle de Frécot un siècle plus tard dont il reste quelques vestiges.
 


L'église est un édifice aux dimensions réduites
agrandie d'un quart par un porche en pisé
avec colombage et qui a ici un rôle de
"caquetoire". Le porche abrite un portail roman
de la fin du XIIè siècle. Une simple nef avec un
chevet arrondi à laquelle on a ajouté une petite
sacristie sur la gauche.
La nef comporte une voûte en charpente en
forme de carène renversée avec entraits
et poinçons.
 
















Le choeur est entièrement recouvert de boiseries, refaites en 1788. Un petit retable de bois renferme entre deux colonnes une niche avec la statue de Saint-Martin au-dessus de l'autel principal. Il est surmonté d'une petite niche avec une vierge à l'enfant, statue polychrome.Le patron de la paroisse Saint-Martin est représenté deux fois au maitre autel et dans la nef par une statue polychrome d'un mètre ving sur soixante-quinze centimètres qui a conservé sa polychromie. A cheval sur son destrier, il se tourne à la gauche vers l'arrière pour offrir la moitié de son manteau. C'est une oeuvre naïve d'art populaire, d'une grand charme.
Une peinture du XVIIè siècle se trouvait sous le porche, elle est actuellement dans la sacristie et sera restaurée en 2015. Elle représente plusieurs personnages dont un, se prosternant aux pieds d'un second sous la protection du Saint Esprit. On peut y distinguer une tête de jeune femme du style très caractéristique de Nicolas Poussin.
La Sacristie comporte la partie supérieure d'un meuble ancien et une belle armoire Louis XV.
Autre mobilier : un beau lutrin du XVIIIè siècle avec un aigle aux ailes déployées.
Le clocher qui était déjà modeste à l'origine a été refait et encore rabaissé entre 1920 et 1930.
 
Ecrit par Yves Guillot, Conseiller municipal et Délégué Godillose. 2015.
Vous désirez partager ces infos avec vos amis, invitez-les :
 
Pour nous contacter :
l
Résultats 2016
 
Les résultats 2016 sont en ligne !!
 
Cliquez ici pour voir les résultats 2016 et des années précédentes.
 
Pour télécharger les versions imprimables :
 
* Tableau complet des résultats 2016 : cliquez ici
Les Sponsors
Pour en savoir plus sur l'association, sa genèse, ses valeurs, ... cliquez ICI...
L'association
AccueilParcours RésultatsAlbums photosSponsorsInscriptionHistoire des communesHébergement